Tesla - Une analyse de 33 Degrés - Image de couverture

Tesla - Une analyse de 33 Degrés

Publié le 07/03/2018

Une nuit de juillet 1859, dans la petite ville de Smiljan (Croatie), Đuka Mandić accouche d’un petit garçon alors qu’un orage particulièrement violent s’abat sur la ville. La sage-femme lui prédit un mauvais présage « ce sera un enfant des ténèbres ». Heurtée par ces mots, Đuka répond instinctivement « Non, ce sera un enfant des lumières ! ». C’est sous ce brillant augure que Nikola Tesla, ingénieur et inventeur d’origine serbe (naturalisé américain), voit le jour.

Logo Tesla

Fascinant génie insomniaque, écologiste et humaniste, doté d'une mémoire photographique incroyable, il sait parler douze langues et détient quatorze doctorats d’universités du monde entier. Spécialisé dans le domaine de l’électricité, il devient l’un des scientifiques les plus créatifs de son temps. Il dépose pas moins de 300 brevets couvrant 125 inventions (courant alternatif, radio, moteur électrique, rayons X, laser, néons, télécommande à distance, communication sans fil) et conçoit la fabuleuse théorie de « l’énergie libre ». Finissant sa vie dans l’oubli avec le sentiment d’être incompris, Nikola Tesla mérite qu’on s’y arrête. Quelques années après sa mort, en 1943, son nom est donné à l’unité internationale d’induction magnétique (T) Tesla.

Pas étonnant qu’Elon Musk, ingénieur et inventeur, d’origine sud-africaine, également naturalisé américain, choisisse le nom de ce grand génie pour sa compagnie Tesla Motors. Spécialisée en construction automobile de voitures électriques, elle se focalise d’abord sur les véhicules sportifs haut de gamme. Sa motivation principale est d'aider à combattre le réchauffement climatique. 

Tesla Roadster

La Tesla Roadster voit le jour en 2008. C’est le premier véhicule de la marque. Sa batterie au lithium-ion offre une autonomie de 340 kms, rechargeable en quelques heures seulement. Son accélération permet de passer à 100 km/h en 3,9 secondes, avec une vitesse de pointe à 212 km/h. 

La société Tesla Motors grandit rapidement et les ventes des premiers modèles servent à financer les coûts de recherche et de développement des modèles suivants. 

En 2014, Elon Musk divulgue les brevets Tesla au grand public : « Si une entreprise dépend de ses brevets, c'est qu'elle n'innove pas, ou alors qu'elle n'innove pas assez rapidement ». En avril 2016, la Tesla Model 3 sort et enregistre plus de 375 000 commandes dont les premières livraisons sont prévues pour 2017.

 

Hyperactif, passionné par le monde de l’énergie et des technologies de pointe, Elon Musk ne s’arrête pas seulement à la voiture. Il invente l’Hyperloop, nouveau mode de transport solaire subsonique capable de déplacer des passagers dans des capsules à 1 200 km/h. Il imagine un avion électrique supersonique qui pourrait décoller et atterrir verticalement. Il met au point un système de stockage d’énergie domestique dit « Powerwall » qui peut équiper des immeubles entier, durablement et sans émissions de carbone. Il crée un centre OpenAI à but non lucratif, regroupant des dizaines de start-up dans le domaine de la recherche sur l’Intelligence Artificielle.

Elon Musk a un « grand plan » pour l'avenir de Tesla Motors. Il souhaite révolutionner les transports actuels et concevoir un réseau de voitures autonomes utilisables à la demande.

 

Au même titre que Nikola Tesla, il peut parait un peu « fou », à la limite de la mégalomanie, mais son intention reste tout de même de mettre la science au service du respect de la planète et de l’humanité. Affaire à suivre…

Leaticia et l'homme au chapeau