BIC, l'expression à la portée de tous - Image de couverture

BIC, l'expression à la portée de tous

Publié le 23/02/2018

 

Le stylo Bic est un petit objet en plastique, léger, économique et reproductible à l’infini. Son design ingénieux reprend la forme hexagonale, inspirée du système des alvéoles des abeilles, et la finesse du crayon en bois. Cette composition offre trois points de serrages, pour un plus grand maintien des doigts. Son petit trou sert à faire descendre l’encre grâce à la pression atmosphérique. La transparence du stylo est le reflet de sa modernité tout en permettant la lisibilité de la quantité d’encre restante. Tout un système extrêmement bien pensé pour 0,22€ seulement. Un stylo Bic, c’est aussi la possibilité de remplir 986 grilles de Sudoku, et d’écrire pendant 2kms !

En 1945, l’industriel Marcel Bich, appelé communément le baron Bich, et son associé Edouard Buffard, produisent des pièces détachées de stylos plume, à Clichy.

Le business marche bien, mais le baron voit plus loin. Pour lui, le stylo bille, inventé par le hongrois Laslo Biro, détient un potentiel énorme ! Il veut viser la perfection technique et en finir avec les tâches d’encre, les buvards, les plumes encombrantes. Il cherche le tout en un.  

 

En décembre 1950, il rachète le brevet du stylo à bille, et lance le premier Bic Cristal qui se vend quasi-instantanément à plus de 100 milliards d’exemplaires. En 1953, c’est le produit le plus vendu en France. Le mot « Bic », inspiré de son nom de famille, est choisi pour la marque par souci d’identification, et de mémorisation partout dans le monde.

   

 

La simplicité du stylo plait à tous, mais surtout aux écoliers qui se l’approprient très rapidement. Le personnage à tête de bille du logo Bic leur rend hommage. Pour eux, ce fabuleux stylo a l’avantage d’être machouillable, en plus de servir de sarbacane, et d’être l’outil indispensable du « penspinning », art de le faire tourner un stylo entre ses doigts.

200 stylos Bic se vendent à la seconde, sur les 5 continents, dans 160 pays. Il fascine au point de rentrer dans les collections d’art des musées comme le MOMA de New-York, ou le Centre Georges Pompidou à Paris. Le sémiologue Umberto Eco disait de lui qu’il était « l’unique exemple du socialisme réalisé. Il annule tout droit à la propriété et toute distinction sociale ». C’est résolument une invention pour tous, utilisable par tous, en tous temps, en tous lieux : une expression écrite, à la portée de tous.